Main La Montérégie... trop cool !

La Montérégie... trop cool !

,

La Montérégie... trop cool ! : mini-guide Ulysse pour de bonnes idées d’activités stimulantes et lieux hors du commun pour les ados dans la région de la Montérégie.

ISBN : 9782765816850
Year:
2014
Language:
french
ISBN 13:
9782765816850
File:
EPUB, 642 KB
Download (epub, 642 KB)
 
You can write a book review and share your experiences. Other readers will always be interested in your opinion of the books you've read. Whether you've loved the book or not, if you give your honest and detailed thoughts then people will find new books that are right for them.
1

La peau, c'est la vie !

Year:
2018
Language:
french
File:
EPUB, 307 KB
2

La mémoire du temps

Language:
french
File:
EPUB, 1.42 MB
		 			 				La Montérégie... trop cool !





Introduction


				Voyager au Québec en famille avec des ados toujours intéressés et impliqués; trouver de nouvelles idées d’excursions d’un jour qui les surprennent et les stimulent; organiser des sorties scolaires qui piquent leur curiosité; choisir des activités parascolaires qui leur permettent de se défouler en toute sécurité. Voilà autant de défis que doivent relever parents, professeurs et animateurs qui côtoient au quotidien des jeunes de

12 à 17 ans.

				Ce guide accourt à leur rescousse! Il renferme plus de 350 idées d’excursions, de sites à découvrir, d’expériences à faire vivre à vos jeunes. Chacun de ses chapitres couvre une région en particulier et regroupe par thèmes ces suggestions éducatives, stimulantes ou excitantes.

				Ainsi, les Aventures du passé constituent de véritables voyages dans le temps qui permettent d’aborder l’histoire de manière imaginative. La section Découverte de la faune propose les meilleurs lieux d’observation des animaux, qu’il s’agisse de jardins zoologiques ou de milieux naturels. Sous Initiation aux sciences, c’est tout ce qui touche au domaine scientifique dans un esprit à la fois instructif et ludique qui est abordé. Puis, Aventures exaltantes s’attarde ensuite aux activités à haute teneur en sensations fortes ou qui réservent des explorations hors de l’ordinaire.

				Chaque chapitre comporte également une section intitulée Délices, qui recense des restos où s’arrêter pour casser la croûte, mais aussi des commerces ou des ateliers de production qui s’avèrent de belles trouvailles gastronomiques. Et il y a aussi la section Hébergement inusité, dans laquelle les établissements sélectionnés permettent de passer la nuit hors des sentiers battus.





Où est-ce?


				La Montérégie a plus ou moins la forme d’un triangle. Du côté ouest, elle longe la rive sud du fleuve Saint-Laurent entre le lac Saint-Pierre et l’Ontario; du côté est, elle avoisine le Centre-du-Québec et les Cantons-de-l’Est; et du côté sud, elle borde ; la frontière des États-Unis. C’est une grande région où le fleuve, les rivières et les terres fertiles ont joué des rôles importants dans son développement et fait naître les villes de Longueuil, Chambly, Saint-Denis, Saint-Hilaire, Sorel, Granby et Hemmingford, entre autres.…





Portrait géologique de la région


				Autrefois, au temps des dinosaures, la Montérégie et les régions voisines étaient recouvertes d’une vaste étendue d’eau salée que l’on a appelée la « mer de Champlain ». Cette mer a disparu, mais l’eau du sous-sol est souvent encore salée!

				Les terres de la Montérégie sont riches pour l’agriculture puisqu’on y trouve des dizaines de vergers et champs où l’on peut cueillir des pommes, des fraises, des bleuets, des citrouilles…

				Et il y a aussi les collines Montérégiennes (d’où le nom de Montérégie), qui, contrairement à ce que l’on a longtemps cru, ne sont pas d’anciens volcans. Elles datent du temps du Crétacé et ont été formées par les roches en fusion qui se sont mêlées à la croûte terrestre. Ce sont les monts Saint-Bruno, Saint-Hilaire, Saint-Grégoire, Rougemont et Yamaska. Le mont Royal à Montréal, ainsi que le mont Mégantic, le mont Shefford et le mont Brôme dans les Cantons-de-l’Est font également partie des collines Montérégiennes.





Ses habitants


				La Montérégie n’est qu’une petite partie du territoire où vivaient les Mohawks (l’une des six grandes nations iroquoises) avant l’arrivée des premiers Européens. Qui étaient-ils et comment vivaient-ils? Des sites archéologiques et des reconstitutions historiques répondent à ces questions et fournissent un portrait des ancêtres des Amérindiens d’aujourd’hui.

				Par ailleurs, différentes guerres sont à l’origine de la construction de forts militaires le long de la rivière Richelieu, dans lesquels vivaient les soldats et leurs familles.



					En Montérégie, on se nomme…

					Montérégiens et Montérégiennes.





Aventures du passé


				Pointe-du-Buisson, Musée québécois d’archéologie

				Différents voyages dans le temps



				Ce musée offre plusieurs expositions dont deux permanentes. La première, intitulée Fouilles 100% publiques, présente à l’aide de nombreux artéfacts toute la richesse de la culture des ancêtres des Amérindiens d’aujourd’hui.

				La seconde exposition, à saveur paléontologique, transporte les visiteurs dans le temps, il y a 500 millions d’années, en leur présentant des formes d’organismes figés dans la pierre qui n’avaient pas de colonne vertébrale : les invertébrés.

				Pointe-du-Buisson, Musée québécois d’archéologie

323 rue Émard, Beauharnois

450-429-7857, www.pointedubuisson.com

				Le site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha (Travaillons ensemble de nouveau)

				La vie chez les Mohawks il y a 500 ans



				Grâce aux 1 500 artéfacts trouvés sur les terres de monsieur Droulers, on a pu reconstituer un village iroquoien comme il existait il y a 500 ans, avant l’arrivée des Européens. On a ainsi découvert que les Mohawks habitaient dans des « maisons longues » et non dans des tentes, et qu’ils cultivaient un potager.

				Pendant les mois de juillet et août, les samedis et dimanches, le musée propose, en plus de la visite du site, des activités comme la taille de la pierre, la fabrication de poupées en feuilles de maïs ou encore la dégustation de mets traditionnels.

				Il est également possible de passer une nuit dans une de ces maisons longues (voir Cliquez ici).

				Centre d’interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha

1800 ch. Leahy, Saint-Anicet

450-264-3030 ou 866-690-3030, www.sitedroulers.ca



					 Organiser une visite scolaire

					Le site Droulers et son village iroquoien sont ouverts aux groupes scolaires pour leur faire découvrir comment vivaient les Amérindiens dans leurs maisons longues. Selon le séjour, d’une demi-journée ou d’une journée complète, les activités et les tarifs varient. Pour toute réservation, il faut composer le 450-264-3030 ou 450-264-5411.



				La Maison nationale des Patriotes

				Au cœur des rébellions de 1837-1838



				Ce musée présente des expositions permanentes et temporaires et organise des activités culturelles et ludiques sur les événements de 1837 et 1838, alors que des habitants du Bas-Canada, les Patriotes, se sont révoltés contre les autorités britanniques. C’est l’histoire de ces rébellions qui est ici racontée tout au long de l’été par un guide en costume d’époque.

				Maison nationale des Patriotes

610 ch. des Patriotes, Saint-Denis-sur-Richelieu

450-787-3623, www.mndp.qc.ca



					 Organiser une visite scolaire

					Certaines activités conviennent tout à fait aux groupes scolaires, comme celle des « Frères chasseurs », où, tout en leur faisant visiter le musée en compagnie d’un animateur, on propose aux élèves un essayage de vêtements comme ceux que portaient les jeunes à l’époque; ils pourront aussi recréer une assemblée politique à l’exemple de celles des Patriotes et jouer à des jeux de rôles.

					L’« Enquête sur Saint-Denis » est une autre activité populaire. C’est un rallye en équipe dans les rues du village de Saint-Denis à la recherche d’indices liés aux Patriotes.

					Pour toute réservation : 450-787-3623, ou par courriel :

maison.patriotes@qc.aira.com.



				Lieu historique national du Fort-Lennox

				Halte! Qui va là?



				Le fort Lennox étant situé sur une île, il faut prendre un bateau pour s’y rendre. La traversée est courte, mais, bizarrement, ces quelques minutes suffisent à transporter les visiteurs à l’époque où, il y a plus de 200 ans, des soldats, des officiers et leurs familles vivaient et combattaient en ces lieux. Des guides-interprètes accompagnent les visiteurs, leur racontent comment ces gens vivaient et les conduisent à la découverte des différents bâtiments du site.

				Lieu historique national du Fort-Lennox

1 61e Avenue, Saint-Paul-de-l’Île-aux-Noix

450-291-5700 ou 888-773-8888, www.pc.gc.ca/fortlennox



					 Organiser une visite scolaire

					Plusieurs activités s’offrent aux groupes scolaires. En plus de faire la visite guidée des bâtiments (caserne, poudrière, logis des officiers, prison…), il est possible de participer à la « Mission secrète de l’Île-aux-Noix » ou de devenir une « Recrue de l’Artillerie royale ».

					Il est possible de choisir les activités éducatives en consultant le site Internet. Les réservations se font par téléphone au 450-291-5700 ou 888-773-8888.



				Lieu historique national du Fort-Chambly

				Qu’est-ce qu’un mousquet?



				Un mousquet était le fusil utilisé par les soldats aux XVIIIe et XIXe siècles, et un guide-animateur en fait la démonstration au cours des fins de semaine de l’été. Et derrière le mousquet, il y avait un soldat qui portait un uniforme dont tous les détails sont présentés et qu’il est même possible d’essayer!

				Grâce aux fouilles archéologiques, plusieurs objets et autres artéfacts ont été trouvés. Ils font revivre l’époque où les soldats défendaient la colonie au fort Chambly.

				Lieu historique national du Fort-Chambly

2 rue Richelieu, Chambly

450-658-1585 ou 888-773-8888, www.pc.gc.ca/fortchambly



					 Organiser une visite scolaire

					En plus de faire la visite autonome du musée du fort Chambly, les jeunes, accompagnés d’un guide-animateur, peuvent découvrir les secrets de l’uniforme du soldat français et l’architecture militaire du XVIIIe siècle. Quand il fait beau, il y a une démonstration du tir au mousquet. L’activité est disponible en avril et en septembre. Pour toute réservation, il faut téléphoner au 450-658-1585 ou 888-773-8888.



				La Maison des cultures amérindiennes

				Kuei Kuei (bonjour!)



				L’exposition permanente montre les différents apports des cultures amérindiennes. Ce sont eux qui, par exemple, ont transmis aux premiers Européens la connaissance de la cueillette de l’eau d’érable et de sa transformation en sirop. Tout au long de l’année, des expositions et des activités sont prévues pour faire mieux connaître qui étaient les premiers habitants d’ici.

				Maison amérindienne

510 montée des Trente, Mont-Saint-Hilaire

450-464-2500, www.maisonamerindienne.com



					 Organiser une visite scolaire

					Les activités proposées à la Maison des cultures amérindiennes font connaître les divers aspects de la vie physique ou spirituelle des Iroquoiens au moyen d’ateliers et de dégustations de mets typiques. Pour toute réservation, il faut téléphoner au 450-464-2500 ou écrire à info@maisonamerindienne.com.



				Exporail, le musée ferroviaire

				Un musée grandeur nature



				L’exposition principale de ce musée raconte l’histoire du chemin fer canadien et des trains qui traversent le Canada d’un océan à l’autre. Le musée rassemble ainsi de véritables locomotives et wagons, dont certains furent en service il y a plusieurs décennies.

				À noter que les visites guidées (75 min) ont lieu les samedis et dimanches à 13h.

				Exporail le Musée ferroviaire canadien

110 rue St-Pierre, Saint-Constant

450-632-2410, www.exporail.org





Découverte de la faune


				Parc Safari

				Nez à nez avec une girafe, un dromadaire, un zèbre…



				Au Parc Safari, c’est le monde à l’envers : les visiteurs sont en cage et les animaux en liberté! Par exemple, pour le « Safari Aventure », on demeure dans la voiture et les animaux, comme les girafes, les dromadaires ou les zèbres, passent leur tête par la fenêtre et quêtent des carottes et des câlins.

				Au « Tunnel des lions » et à la « Cité des tigres », on se retrouve au beau milieu de ces grands félins, mais à l’abri à l’intérieur d’un tunnel vitré. Pour visiter les ours, les macaques et les hyènes,… on emprunte la « Passerelle Olduvai », qui est suffisamment haute pour que l’on puisse bien voir les animaux en toute sécurité. Dans le « Sentier des daims », les visiteurs sont entourés par ces adorables cervidés qui attendent, eux aussi, de la nourriture. Et puis, il y a la « Ferme des cinq continents », qui rassemble des animaux domestiques du monde entier.

				Parc Safari

280 rang Roxham, Saint-Bernard-de-Lacolle

450-247-2727, www.parcsafari.com

				Chouette à voir!

				Une journée qui donne des ailes



				Chouette à voir! est à la fois un lieu où l’on soigne les oiseaux de proie, comme les aigles, les faucons, les chouettes… et un site pour en savoir plus sur eux. Ainsi, la visite permet d’assister à la démonstration de ces grands oiseaux qui, tout en volant, attrapent la nourriture que leur tend l’animateur (comme si c’était une proie). On peut aussi les voir dans leur volière, en compagnie d’un guide, parcourir l’exposition Chasseurs du ciel pour découvrir leurs secrets et se dégourdir les jambes dans un sentier en forêt de 1,6 km.

				Chouette à voir!

875 rang Salvail S., Saint-Jude

450-773-8521, poste 8545, www.uqrop.qc.ca

				La Ferme Guyon

				Quand la chrysalide se métamorphose en papillon



				Le domaine est divisé en plusieurs parties : marché fermier, pépinière, fleuristerie, herboristerie, ferme pédagogique… mais c’est la volière aux papillons qui retient l’attention des jeunes visiteurs. Cette « papillonnerie » est le refuge de plus de 400 insectes, aussi bien exotiques que d’ici.

				Ferme Guyon

1001 rue Patrick-Farrar, Chambly

450-658-1010, www.fermeguyon.com





Initiation aux sciences


				L’Électrium, centre d’interprétation de l’électricité

				À faire dresser les cheveux sur la tête!



				Ce centre d’interprétation d’Hydro-Québec se divise en quatre zones à découvrir accompagné par un guide. Celles-ci lèvent le voile sur tous les mystères qui entourent l’électricité. Différents ateliers et activités interactives sont également proposés aux visiteurs. L’entrée est gratuite.

				Électrium, le centre d’interprétation de l’électricité d’Hydro-Québec

2001 rue Michael-Faraday, Sainte-Julie

800-267-4558, www.hydroquebec.com/visitez/monteregie/electrium.html



					 Organiser une visite scolaire

					La visite est entièrement gratuite, mais il important de réserver en téléphonant au 450-652-8977 ou 800-267-4558.





Aventures exaltantes


				« Disc golf » au Domaine de Rouville

				Un nouveau jeu pas comme les autres



				Le « Disc golf » se joue sur une pelouse comme le golf, mais au lieu d’un bâton et d’une balle on utilise un disque (une sorte de frisbee) qui doit être lancé dans un panier suspendu. Le parcours est constitué de 12 paniers, et le joueur a trois chances pour atteindre chacun d’eux. Tous les parcours présentent des niveaux de difficulté différents.

				Domaine de Rouville

4230 rang de la Rivière N., Saint-Jean-Baptiste

450-464-3903 ou 888-464-3903, www.domainederouville.com

				Mont Rigaud, parc Acrobranche

				Trois heures en forêt sans toucher terre!



				Le Grand parcours est ouvert aux jeunes de plus de 10 ans dont la taille dépasse 1,40 m. Ce parcours permet de suivre un itinéraire ludique d’arbre en arbre. Par exemple, au Grand 1 (bleu), il y a 15 jeux, dont le « Pont destroy » et le « Plancher fuyant ». Au Grand 2 (noir), 19 jeux permettent de mettre équilibre et adresse à l’épreuve sur les « cordes oscillantes » et le long du parcours des cinq tyroliennes. Finalement, le Grand 3 (noir) présente 28 jeux, dont « Les pitounes » et la « pizza câbles ».

				Et la journée n’est pas finie! Le Trampoline Bungy invite les visiteurs à sauter comme des puces grâce à un harnais et des élastiques adaptés, et à rebondir sur le trampoline. Et pour les amateurs de grimpe, la Tour d’escalade et ses différentes sections permettent aux débutants, intermédiaires et experts de se prendre pour Spider Man!

				Mont Rigaud Acrobranche

312 rue des Érables, Rigaud

450-451-0000 ou 514-990-1286, www.montrigaud.com



					 Organiser une visite scolaire

					Le parc Acrobranche est réservé aux groupes scolaires du lundi au vendredi en automne et au printemps. Pour toute réservation, il faut téléphoner au 450-451-0000 ou 514-990-1286 ou remplir le formulaire sur le site Internet.



				Parc national des Îles-de-Boucherville

				Une foule d’activités au milieu du fleuve Saint-Laurent



				Des îles, il y en a cinq dans le parc et elles sont au beau milieu du fleuve Saint-Laurent, près de Montréal! On peut y pratiquer toutes sortes d’activités comme le vélo, la pêche ou le kayak, mais aussi, tout au long des saisons, participer à l’une des activités « Découvertes » comme le « Safari au crépuscule » ou « En rabaska vers le site iroquoien ».

				Parc national des Îles-de-Boucherville

accès par l’autoroute 20, sortie 89

450-928-5088 ou 800-665-6527, www.sepaq.com/pq/bou

				Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire

				Randonnée dans une réserve de la biosphère



				Le mont Saint-Hilaire est une colline très spéciale puisque c’est la première réserve de la biosphère qui a été désignée par l’UNESCO au Canada. Ça veut dire que sa forêt, ses plantes, les animaux qui y vivent et certains minéraux de son sous-sol doivent être préservés. Mais cela n’empêche nullement les visiteurs de parcourir ses sentiers et de grimper au sommet du Pain de sucre afin d’admirer la vallée du Richelieu!

				Centre de la Nature du mont Saint-Hilaire

422 ch. des Moulins, Mont-Saint-Hilaire

450-467-1755, www.centrenature.qc.ca

				Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée

				Une journée à la plage



				Le Parc régional des Îles-de Saint-Timothée a la particularité d’abriter une jolie plage de sable, idéale pour se rafraîchir, faire du canot ou du pédalo, jouer au volley-ball.…

				L’accès au parc est gratuit, mais il faut payer un prix minime pour aller à la plage ou pour y louer un canot ou un pédalo.

				Parc régional des Îles-de-Saint-Timothée

240 rue St-Laurent, quartier Saint-Timothée, Salaberry-de-Valleyfield

450-377-1117, www.plagevalleyfield.ca

				Le Théâtre de la Dame de Cœur

				Un théâtre de géants



				Au Théâtre de la Dame de Cœur, le plaisir est à la mesure des personnages de ce théâtre : génial et énorme! On y présente des pièces où les marionnettes géantes emmènent les spectateurs aux confins de l’imaginaire. Les représentations, aux beautés grandioses, ont lieu sous la voûte céleste! Soirée magique garantie!

				Théâtre de la Dame de Cœur

611 rang de la Carrière, Upton

450-549-5828, www.damedecoeur.com





Délices


				La Chocolaterie La Petite Grange



				La Petite Grange est comme une boîte de chocolats aux multiples saveurs. Par exemple, il y a un Centre d’interprétation du chocolat où l’on relate toute l’histoire du cacao; puis, les visiteurs se dirigent vers l’atelier de fabrication où l’on confectionne différents chocolats et, pendant la démonstration, ils peuvent déguster quelques-uns de ces délices.

				La Petite Grange est aussi une boulangerie où l’on vend des pains et d’excellents sandwichs frais, fabriqués avec les produits de la maison et, finalement, un lieu où les visiteurs font provision de mets préparés à emporter à la maison.

				La Petite Grange

415 ch. Larocque, Salaberry-de-Valleyfield

450-371-3510 ou 877-371-3510, www.lapetitegrange.ca

				La Cabosse d’Or



				Depuis ses débuts, cette chocolaterie a sucré le bec de plusieurs milliers de personnes! On y trouve d’excellents chocolats, un salon de thé, un minigolf, un musée avec fenêtre sur l’atelier pour voir les chocolatiers à l’œuvre, ainsi qu’un comptoir où sont proposées 24 variétés de glaces et sorbets.

				La Cabosse d’Or

973 ch. Ozias-Leduc, Otterburn Park

450-464-6937, www.lacabossedor.com

				Cantine St-Roch

				Au dire de certains experts, il semble que l’on trouve ici la meilleure poutine de toute la Montérégie!

				484 rue Principale, Saint-Roch-de-Richelieu

				Bonthé Divine



				Il est très agréable de commencer la journée chez Bonthé Divine. Les petits déjeuners sont copieux, le service est sympathique, et l’on peut même observer la rivière Richelieu de la terrasse située à l’étage. Un chouette endroit!

				Bonthé Divine

1665 av. Bourgogne, Chambly

450-658-5552, www.bontedivine.ca





Hébergement inusité


				Site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha



				Il est maintenant possible de dormir en famille à la manière iroquoienne dans une « maison longue ». Mais avant d’aller se coucher, des activités sont prévues : d’abord deux ateliers en compagnie d’un guide, la visite du Centre d’interprétation et un souper amérindien. Le lendemain, on offre une autre animation et le petit déjeuner.

				Centre d’interprétation du site archéologique Droulers-Tsiionhiakwatha

1800 ch. Leahy, Saint-Anicet

450-264-3030 ou 866-690-3030, www.sitedroulers.ca




				 					Crédits

					 						Ce chapitre est tiré du guide de voyage Le Québec... Trop cool! paru en janvier 2014.





					Auteure : Lucette Bernier

					Éditeurs : Pierre Ledoux, Claude Morneau

					Correcteur : Pierre Daveluy

					Infographistes : Annie Gilbert, Philippe Thomas

					Contribution aux textes : Pierre Daveluy, Ambroise Gabriel

					Photographie en couverture : © iStockphoto.com/cynoclub



					Cet ouvrage a été réalisé sous la direction de Claude Morneau.

					Remerciements

					Lucette Bernier tient à remercier tous les membres des Associations touristiques régionales pour leur chaleureuse collaboration, ses amis Martin Barry et Jean Villecourt pour leur soutien moral, ainsi qu’Olivia Wu, qui est l’inspiratrice et la marraine de ce beau projet destiné aux jeunes d’ici et de partout, en vacances dans ce Québec trop cool!

					Guides de voyage Ulysse aimerait aussi remercier Magalie Roy et ses étudiantes de secondaire 3.

					Guides de voyage Ulysse reconnaît l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour ses activités d’édition.

					Guides de voyage Ulysse tient également à remercier le gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.

					Guides de voyage Ulysse est membre de l’Association nationale des éditeurs de livres.

					Note aux lecteurs

					Tous les moyens possibles ont été pris pour que les renseignements contenus dans ce guide soient exacts au moment de mettre sous presse. Toutefois, des erreurs peuvent toujours se glisser, des omissions sont toujours possibles, des adresses peuvent disparaître, etc.; la responsabilité de l’éditeur ou des auteurs ne pourrait s’engager en cas de perte ou de dommage qui serait causé par une erreur ou une omission.

					Écrivez-nous

					Nous apprécions au plus haut point vos commentaires, précisions et suggestions, qui permettent l’amélioration constante de nos publications. Il nous fera plaisir d’offrir un de nos guides aux auteurs des meilleures contributions. Écrivez-nous à l’une des adresses suivantes, et indiquez le titre qu’il vous plairait de recevoir.

						Guides de voyage Ulysse

						4176, rue Saint-Denis, Montréal (Québec), Canada H2W 2M5, www.guidesulysse.com, texte@ulysse.ca



						Les Guides de voyage Ulysse, sarl

						127, rue Amelot, 75011 Paris, France, www.guidesulysse.com, voyage@ulysse.ca



					Toute photocopie, même partielle, ainsi que toute reproduction, par quelque procédé que ce soit, sont formellement interdites sous peine de poursuite judiciaire.

					© Guides de voyage Ulysse inc.

					Tous droits réservés

					Bibliothèque et Archives nationales du Québec

					Dépôt légal – Troisième trimestre 2014

					ISBN 978-2-76581-685-0 (version numérique ePub)